Quelques textes de chansons de Rap

L’émission de France Culture, Un autre jour est possible, a consacré du 2 au 6 novembre une série d’émissions intitulée Seine-Saint-Denis, points de vue rappés, dont Karim Hammou était « la tête chercheuse ».

Voici les extraits des chansons qui illustrait le propos de chacune des émissions.

Casey – Purger ma peine
On dit que ma cité n’est pas le défouloir
De flics zélés, un triste défilé d’abus de pouvoir
Et mon itinéraire n’est ni mort ni tout noir ni bétonné
Ni à mille bornes des plus beaux territoires
Mon teint n’est pas non plus maintenu sous le tonnerre
Attendons le meilleur, commençons les prières.
Loréa, Système travail
On s’ fout de ton chiffre d’affaire et de tes coms’
Le taf est ennuyeux, j’attend mieux de ma vie,
Patiente attendant que ça décolle
Pourtant la vie à ses codes,
Je le conçois, mais constate que la liberté dans tout ça reste un cas d’école
Devoir gagner du fric à tout prix,
Pieu bosse comme un con, vieux avant de te rendre compte,
Que l’entreprise t’a tout prit :
Ta jeunesse et ton temps,
Trois piécettes à 65 ans pour ta retraite, il faut que t’acquiesce, que tu sois content
Lettres de motivations, CV, entretiens,
J’voudrais choisir mon boss moi-même, lui dire :« ok, on t’retient »
Des milliards exploité par quelques crétins
Préfèrent recruter un sous qualifié qu’un humain d’un autre teint.
Assez, j’veux m’casser,
Ma vie est menacée, mais mon rêve en acier :
Faire ce que je veux d’mes journées sans jamais m’lasser
Sefyu, L’insécurité
Sur place ton équipe s’agite, barre de fer, 9mm, extincteurs stratégiques
Quand le gaz lacrymogène a séparé les jeunes
Le grand a vu la silhouette de son petit frère entouré par la crim’
Les sœurs crient, la daronne n’en peut plus
Le papa ne sait pas qu’une nouvelle va lui couper sa gamelle sur la chaine de Citroën
La représaille s’annonce logique
Objectif d’assassiner ces jeunes ou bien de les rendre tétraplégiques
Neuilly-Sur-Seine, 2% de logements sociaux
Pourquoi parle-t-on jamais aux riches d’intégration ?
La Canaille, Redéfinition, album La nausée
C’est un cri qui sort de nulle part une aberration
Une scie pour une évasion c’est un tambour, un tam tam
Un boucan d’tous les diables c’est un ramdam
C’est un râle d’homme, un ras l’bol
Une bouteille du tissu et de l’alcool
C’est un fond de dalle un calvaire
La gueule du sauvageon qui veut pas s’taire
C’est une espèce tenace
Une promesse, mieux, une menace
C’est une femme noire qui s’assoit devant, et désobéi
C’est cette plume qui rentre au pays
La boule au ventre de colère
Et le changement d’attitude qui s’opère
C’est un chant qui porte la résistance en lui
C’est la Canaille eh bien j’en suis

 

Partagez
Tweetez