Rêver sous le capitalisme

Catégorisé comme programme, Saison 4

Projection du très beau film de Sophie Bruneau, dans lequel 12 personnes racontent la souffrance au travail, mais sous le biais de l’intime. 

Le film sera suivi d’une discussion avec Anne Marchand, 
sociologue, membre de l’association Henri-Pézerat et
Annick Coupé, syndicaliste, secrétaire générale d’Attac.

Des voix racontent des rêves, matières intimes sans filtre, directement en lien avec le travail, sur d’impressionnants plans fixes où passent le temps et des silhouettes de travailleurs et travailleuses, quelques reflets mouvants au son d’une ville dont on sent l’exigence.

L’un rêve qu’il doit débarrasser le sol de ses collègues réduits à l’état de morts-vivants à coup de pelle, l’autre entend le bruit incessant du scan de sa caisse à la cadence infernale de la “bonne“ caissière, une autre encore rêve qu’on mure sa fenêtre. Chacun raconte ce qui vient les hanter la nuit et analyse à sa façon la symbolique, souvent très criante, de leurs rêves. Leurs récits sont accompagnés d’une succession de plans fixes de la ville, dans la nuit bruxelloise. On y voit des bureaux désertés, des gares, des open spaces, des parking de supermarchés…