Pascale Vignal, actrice et créatrice du projet.

Ce texte est une « note d’intention » issue de la plaquette de présentation du spectacle « Madame de Néandertal, journal intime », éditée par la compagnie Java Rebelle.

Sortir de la survie pour accéder à une vie plus légère et lumineuse.

Le spectacle raconte l’évolution de conscience d’une femme Néandertalienne à l’aube du bouleversement de sa civilisation. Entre tradition et modernité, entre ce qui nous fonde et nous protège mais peut aussi nous figer et nous faire disparaître. Et ce qui nous fait évoluer, vers le pire, comme la cruauté ou vers le meilleur, comme l’art.

portrait p VignalElle me parle !

Cette femme me parle de sa force et de sa fragilité, de l’incroyable puissance de vie au cœur des difficultés, au cœur de la peur et des crises traversées. Elle me parle de la nature généreuse. Cette nature mystérieuse avec ses esprits créateurs d’éléments et de cycles. Elle me parle de l’attraction de l’inconnu, du désir, des émois d’une femme amoureuse. Mais aussi, de l’entraide au sein du clan et de toutes ces petites victoires inventives qui font avancer femmes et hommes vers plus de beauté.

Vers plus d’humanité.

Avant que ça commence…
En 2015, je décide d’incarner, seule en scène, l’histoire de Madame de Néandertal, femme préhistorique qu’une rencontre avec « l’autre » va bouleverser physiquement, émotionnellement et mentalement.
Ce spectacle est l’accomplissement de mon parcours de comédienne et la concrétisation d’un vœux émis il y a de plus de 30 ans. Jouer une héroïne à la fois forte et sensible, drôle et touchante, et tous les personnages du clan qui l’entourent.

Ça commence !

La Grande est toute retournée. Elle vient de croiser un drôle de Zigue et ça ne lui dit rien qui vaille. Surtout qu’il n’est pas seul… Qui sont-ils ? Que veulent-ils ? Comment réagir face à eux ? Avec l’aide de sa bande, La Grande tente de faire face à une situation inédite qui bouleverse tous leurs repères. Cependant, son cœur ressent un trouble inconnu pour celui-là même qu’elle craint …
Les spectateurs, transportés dans l’univers du Clan, partagent pendant 1 heure 15 la vie de nos ancêtres lors de cette extraordinaire rencontre.

Jeu

J’incarne la Grande mais aussi les autres membres du clan : les femmes, les hommes, les ados dont sa fille et son fils, les anciens. Comme eux, nous avons nos forces et nos fragilités, et comme nous, ils ont leurs tracas quotidiens dont nous pouvons rire et être touchés. Très organique, tous les sens sont en éveil. La justesse du jeu passe par le langage du corps, la générosité du geste et l’intériorité du personnage, tout en s’appuyant sur les faits scientifiques.
Sous le regard du public, nous inventons notre propre préhistoire !

Rencontre extraordinaire

Cette histoire, « Madame de Néandertal journal intime » raconte la première rencontre entre des Néandertaliens et «des Zigues» ou Sapiens. Rencontre entre un monde qui se termine et un autre qui commence. Ne sommes-nous pas, nous-mêmes en ce moment, dans un bouleversement de société? Nous invitons le public à retourner à la source, à faire vibrer la corde sensible qui nous relie à nos lointains ancêtres et à entendre les échos qui résonnent en nous, aujourd’hui, dans notre propre histoire.

Partagez
Tweetez