Les nouvelles frontières de la société française

Mercredi 30 Novembre - 20 h

Maison du Citoyen
et de la Vie Associative

16 rue du Révérend-Père Aubry

Entrée libre

Cette soirée s'inscrit dans le cycle "Frontières" qui occupe une bonne partie de la seconde saison de l'Université Populaire de Fontenay-sous-Bois

guenif-martelli_une-30nov-667x400

Nacira Guénif - Souilamas

Nacira Guénif-Souilamas, née en 1959, est une sociologue et anthropologue française, professeur des universités à l'université Paris-VIII.

Ses recherches portent sur les questions de genre et d’ethnicité, le rapport entre immigration et intégration dans les sociétés contemporaines, les formes familiales et générationnelles contemporaines, la déconstruction des stéréotypes raciaux, culturels et sociaux, l’imposition des normes et les assignations identitaires, les discriminations, et le racisme.

Roger Martelli

Roger Martelli (né en 1950) est historien. Ancien membre de la direction du Parti communiste français, il est codirecteur de la rédaction du magazine Regards et a coprésidé la Fondation Copernic avec Anne Le Strat jusqu'en 2009. Il est l'auteur de nombreux ouvrages de référence sur le communisme français. Depuis plusieurs années, il analyse les fractures de la société française traversée par la montée des inégalités et des tensions liées aux questions de la "nation" et de "l'identité".

Nacira Guénif - Souilamas

Articles, publications, audio et vidéo

Blog : pérégrinations, bifurcations, récréations ( Médiapart )

A écouter: Intervention en 2014 qui résume en partie son propos. (à partir de la 10e minute) sur YouTube.

Les participations de Nacira Guénif-Souilamas sur France Culture et particulièrement en ce qui concerne notre propos:  La Fabrique de l'Histoire en janvier 2015 et Hors champs (entretien avec Laure Adler).

« Non, l’islamisme n’est pas le problème des seuls musulmans », Nacira Guénif-Souilamas répond aux questions de lecteurs du Monde dans le cadre d'une journée : Vivre avec la menace terroriste. Les autres participants sont également intéressants à lire et à écouter.

Articles dans Libération, et leplus-Nouvel-Obs.

couv-garcon-arabeLes féministes et le garçon arabe

2006, avec Eric Macé

" Nacira Guénif-Souilamas, sociologue remarquable, signe avec Eric Macé un petit ouvrage qui vaut le détour sur le féminisme aujourd'hui... Ils décortiquent le paradoxe d'une société à la fois profondément sexiste et antiféministe, qui a choisi comme bouc émissaire le "garçon arabe" qui "voile et viole les filles". Une analyse engagée et décalée. " (Regards). "

Comment parler du sexisme dans les cités sans faire le jeu des racistes ? Nacira Guénif-Souilamas répond dans un livre percutant. " (Thierry Leclère, Télérama).

" Un essai combatif. " (Le Monde de l'éducation).

" Un petit livre critique et captivant. " (Nouvelle Vie ouvrière).

 

 

couv-beurettes

Des Beurettes aux descendantes d'immigrants nord-africains.

2000, réédité en poche Hachette Pluriel en 2003

Tantôt perçues comme héroïnes tantôt comme victimes, créditées d'une image favorable, les « beurettes » sont loin d'être les figurantes dociles d'une intégration inconditionnelle. Soumises en permanence à une tension paradoxale qui leur enjoint de se défaire d'une différence culturelle à laquelle elles sont constamment rappelées, elles s'efforcent de se frayer une voie d'accomplissement personnel. Refusant l'abolition de leur identité autant que la soumission à un destin qui les enfermerait dans une immigration perpétuelle, elles inventent des manières d'être inédites, entre imitation et bricolage. Jeunes, femmes, d'origine immigrée, elles incarnent ces figures pour les dépasser. Refusant toute forme d'assignation à des rôles convenus, ces descendantes d'immigrants nord-africains prennent place parmi les actrices d'une société réconciliée avec sa diversité.

Ouvrage pionnier sur la sociologie des jeunes femmes issues de l'immigration maghrébine, ce livre consacre en même temps l'arrivée de l'une d'entre elles parmi les chercheurs reconnus.

Il a reçu le prix Le Monde de la recherche universitaire.

Roger Martelli

Articles, publications, audio et vidéo

Penser le populisme Roger Martelli discute avec Chantal Mouffe de ce qui constitue le peuple, de l'égalité... (texte et vidéo du débat)

Une tribune dans Le Monde en avril 2016 : « Manuel Valls, optez plutôt pour un sursaut de l’égalité »

Un débat entre Jean-Pierre Le Goff et Roger Martelli : qu'est-ce qu'être de gauche ?

La gauche doit sortir du piège identitaire, recréer du commun en reprenant le drapeau de l’égalité

Roger Martelli contribue régulièrement à Regards, Blog - Médiapart, L'Humanité, France Culture.

Guerre à la guerre : 10 thèses contre la peur.

 

Mars 2016. couv-martelli-identite

J'ai écrit ce livre parce que l'obsession identitaire me navre et m'inquiète.

Nous ne sommes plus "chez nous" ? Allons donc ! Quand l'identité se mêle au "choc des civilisations", à "l'état de guerre" et à "l'état d'exception", nos sociétés s'enlisent dans un climat de peur qui nous ramène, bien malgré nous, à l'expérience traumatique de l'été 1914.

Or je suis convaincu que, si la France et l'Europe souffrent, ce n'est pas d'un déficit d'identité, mais d'une carence criante d'égalité.

A l'oublier, nous nous laissons gagner par le désir rassurant de la clôture, de la frontière et du mur. Nous oublions la solidarité et nous nous laissons submerger par le ressentiment. Nous nous défions de "l'autre" et nous érodons notre propre liberté. Il est temps, plus que temps de réagir. L'identité, hélas, ne nourrit pas la recherche de soi mais la détestation d'autrui, non pas le désir de rencontre mais l'acceptation de la guerre. Si nous ne le voulons pas, l'égalité, la citoyenneté, la solidarité doivent redevenir nos passions. Mais elles méritent des actes, davantage encore que des mots.

Partagez
Tweetez