Autour de : Mme de Néandertal

RESSOURCES

livre-couv
Autour du livre

La pièce est adaptée du livre du même nom, co-écrit par Pascale Leroy et Marylène Patou-Mathis.

Pascale Leroy est éditrice et romancière. Marylène Patou-Mathis est une spécialiste mondialement reconnue de Néandertal et des premiers hommes d'Europe.

Résumé : Ce qui s'est vraiment passé le jour où Néandertal a rencontré  Homo sapiens.
Cette rencontre a suscité de nombreuses hypothèses. Mais la Grande, Néandertalienne délurée et glamour, y était, et a eu la bonne idée de tout consigner dans son journal intime. Ou l'on découvre le face-à-face ahurissant entre les Néandertaliens qui se croyaient seuls au monde et les Sapiens envahissants qui débarquent sans crier gare et font comme chez eux. 
Mêlant à une fantaisie pleine de malice la plus grande rigueur scientifique, ce roman réjouissant nous apprend tout, tout sur la vie et les moeurs de ces hommes lointains.

Les deux auteures ont été reçues dans l'émission La tête au carré sur France Inter. (émission disponible à l'écoute jusqu'au 30 avril 2017).

Le journal suisse Le Temps a réalisé un entretien avec Marylène Patou-Mathis au sujet de ce livre.

sapiens_neanderthal_comparison

Connaitre Neandertal

Vous pouvez trouver sur le très riche site hominides.com un grand nombre d’articles très accessibles sur les différentes espèces d’hominidés (en gros les grands singes sauf la famille des gibbons).

La page consacrée à neandertalensis donne un aperçu général du sujet et renvoie à d’autres articles.

En particulier, cette page détaille les différences entre Neandertal et Homo sapiens. Cette page contiennent de nombreux liens vers d’autres sources.

Sur le sujet, voici un extrait video de l'émission "C'est pas sorcier" (4 mn), qui mérite bien son nom.

Autre question qui nous taraude tous un jour ou l'autre : pourquoi l'espèce neandertal a-t-elle disparue ?. Pour les fainéants pressés, la réponse est : on ne sait pas trop. Mais on ne manque pas d'idées à explorer.   

Mais avant de disparaitre, Madame Neandertal a fait crac avec Monsieur Sapiens. Et l'inverse. Massivement. Et c'est pourquoi nous retrouvons dans notre ADN des traces héritées de Néandertal. Cet article paru dans le blog scientifique de Libération (désormais clos), n'est pas facile à lire, malgré les efforts de l'auteur, mais il donne à voir comment comment se fait la recherche. 

COUPS DE COEUR

roy-lewis

"Le livre le plus drôle et le mieux documenté sur l'homme à ses origines" - Théodore Monod.

Ce livre hilarant raconte, avec une grande justesse mais en accéléré, comment une famille de pithécanthropes, des hommes encore à demi singes, perfectionne la chasse, apprend la maitrise du feu, s’affranchit peu à peu de la nature (cuisson, domestication…), rectifie sa propre nature, devient peu à peu dominant et s’éloigne de sa sauvagerie première (dessin, chant, rêves, religion, politique…).

Le décalage constant entre la situation (préhistorique) et l'énonciation (contemporaine) provoque une réflexion sur la science, le progrès, la place des femmes, l’humanité, l'altérité ou encore la guerre.

L’écriture brillante, les anachronismes savoureux, les dialogues d’idées pétris de référence à la Bible comme à Shakespeare nourrissent une drôlerie parfois rocambolesque et toujours piquante.

Remarque : le film, « Pourquoi je n’ai pas mangé mon père » n’a que peu à voir avec le livre, ni sur le propos philosophique, ni sur l’humour. Ne vous laissez pas détourner par cette mauvaise publicité.

prehistoire-guerre

Préhistoire de la violence et de la guerre

C'est un livre de Marylène Patou-Mathis, paru en 2013 aux editions Odile Jacob. Deux liens sur ce sujet :

Pour expliquer, excuser, la violence de l'homme actuel on a une raison toute simple. L'homme d'aujourd'hui est violent car il a toujours été comme cela, c'est dans sa nature...

Marylène Patou-Mathis remonte aux origines de l'Homme pour trouver les traces de cette soi-disant violence originelle. Le chasseur-cueilleur du Paléolithique était-il vraiment aussi guerrier que l'on voudrait nous le faire croire ? Et si telle était sa nature, où sont les traces de cette
fureur dévastatrice... Cette agressivité aurait dû laisser des marques, des vestiges, sur les fossiles humains. Or, si l'archéologie ne trouve que très peu de preuves de violence, elle met plus souvent en lumière des indices d'altruisme et de compassion.

Sans non plus exagérer dans la notion de "bon sauvage", chère à Rousseau, Marylène Patou-Mathis démontre que les hommes préhistoriques n'étaient pas non plus des êtres de violence... Ils pratiquaient, certes, le cannibalisme (rituel ou alimentaire) mais la guerre ne faisait pas encore partie des pratiques habituelles.

Ce n'est qu'avec la sédentarisation, l'agriculture, la notion de propriété, que les hommes du Néolithique vont, certes, se civiliser, mais vont devoir également protéger leurs acquis... et donc user de violence guerrière...

MH-skull-300

Des expos qui valent le déplacement

Le Musée de l'Homme à Paris a réouvert ses portes en octobre 2015 après plus de 6 ans de travaux. Superbe, didactique, amusant, émouvant. C'est Place du Trocadero. Voir le site du musée  et cette courte video de présentation (site du Monde).

 

 

Pour un panorama plus large qui place l'homme dans l'aventure du vivant et dans l'univers :

pano-3 - copie

Exposition Darwin à la Maison du citoyen 

Une petite expo à la Maison du citoyen et de la vie associative est consacrée aux idées de Darwin. Très didactique et fort intéressante.

Infos

Partagez
Tweetez